Sélectionner une page

Introduction

Le post original est rempli d’erreurs (jonction en trop, jonction en moins, mauvaise mesure, permutation des unités et des dizaines…). Et le plan est assez difficile à lire… Du coup ça a demandé un gros travail et une progression minutieuse pour ne pas me retrouver avec des profilés aluminium à racheter.

Je vais essayer d’inclure les informations additionnelles pour compenser les erreurs du post. Et je vous invite donc à vous servir de ce guide là plutôt que de l’autre…

La découpe

Sécurité

Il est important de rester en vie et en un seul morceau. La découpe des profilés aluminium requiert une scie circulaire avec lame métal. C’est un outil qui est dangereux pour plusieurs raisons : il produit des poussières nocives, il projette des éclats tranchants, il est très bruyant et il découpe.

Je ne peux que vous demander de porter un masque, des lunettes de protection, un casque de protection et des gants lorsque vous procédez aux découpes des profilés. La sécurité avant tout !

La découpe

J’utilise de l’huile de coupe pour faciliter le travail de la scie circulaire et préserver sa lame. Mais comme c’est de l’aluminium, il suffit d’y aller tout doucement et ça se passe très bien.

Au niveau du trait de coupe, je mets celui-ci à la côte exacte et je découpe de manière à ce que la lame enlève la matière en aval.

Ensuite j’essaie de tout numéroter en respectant le fichier de coupe du post original. Et comme il y a des erreurs, j’ai essayé de numéroter pour que chaque profilé de 1980mm possède le bon nombre de tronçons sans que cela dépasse la longueur du profilé comme c’était le cas…

Ensuite je numérote et classe tout pour m’y retrouver avant de tout emporter pour le montage chez moi.

Voici le nouveau plan de découpe. Je conseille d’indiquer sur les profilés le numéro et la longueur pour s’y retrouver plus facilement (et ça permettra de voir la correspondance avec le plan que j’ai fait ensuite).

Comme vous pouvez le constater, j’ai mis en lumière les profilés qui nécessitent d’être coupés de biais. La longueur totale est issu d’un calcul automatique, donc vous pouvez y aller ça correspond cette fois !

Pour la série de photos suivante, j’ai essayé d’indiquer proprement les numéros et longueurs correspondantes pour que vous vous y retrouviez (si c’est trop petit, vous faites un clic droit sur la photo, vous l’ouvrez dans un nouvel onglet et vous supprimez de l’URL le redimensionnent WP, je vous ai mis du 4K normalement…).

Pour le montage du châssis, j’ai fait des modifications de pièces que je vous mets en téléchargement. L’impression se fait avec les paramètres suivants :

  • Material : PLA
  • Nozzle : 0.4mm
  • Infill : gyroid
  • Infill : 40%
  • Perimeters : 3
  • Solid top and bottom layers : 5
  • Layer height : 0.2mm

Et au niveau quantité, il faut :

  • 148 Corners
  • 26 Short corners
  • 14 Angled corners
  • 28 Plates
  • 3 Hinge shafts

Conclusion

En raison de toutes les modifications que je dois faire et des pièces que j’attends encore de recevoir, le montage est actuellement lent… Cependant ça me permet de construire ma propre version de la découpe laser au fur et à mesure que je monte celle-ci, avec de meilleures pièces, un meilleur design, etc… Ce qui me permettra de vous proposer plus tard des kits prêt à monter – avec notice – sur ma boutique (un peu à la manière de OpenBuilds).

Construire et améliorer ce projet me permet de comprendre précisément comment fonctionne cette machine, même s’il y a beaucoup de frustrations à chaque découverte d’un souci de conception initial…

Le prochain article concernera l’agencement des pièces mécaniques interne, ainsi que de l’électronique (il me manque la réception des poulies crantées et la récupération du bois). Je pourrais aussi installer les vérins (il manquait les écrous pour les monter dans le BOM et je crains que les vérins soient trop raides…).

Comme toujours, n’hésitez pas à me contacter si besoin !

Tous les articles de cette série sont présents ici : Lasercutter maison